Un passage du livre de Brian Weiss, "Il n'y a que l'amour" :

 

Chacun de nous a une ame soeur , voir deux ou trois , celle ci franchissent les oceans du temps et les dimensions de l'espace, elles peuvent surgir de l'au-dela pour nous retrouver.

Elles ont changés d'aspect, mais notre coeur sait les reconnaitre. Et si notre mental cherche à se mettre en travers, notre coeur lui, devine.

La premiere fois qu'il prend votre main, le souvenir transcende le temps et produit un choc dans chacun des atomes de votre etre. Elle vous regarde dans les yeux, et, par dela les siecles vous la retrouvez votre ame soeur.

L'estomac se noue, vous avez la chair de poule. Rien d'autre ne compte plus pour vous.

Il se peut que l'un de vous ne reconnaisse pas l'autre. Vous sentez que vous etez si proche et que l'avenir, d'infinies possiblilités s'offrent à vous , mais lui ne se rend compte de rien. Ses peurs, son mental, ses tracas obscurcissement sa vision, et il ne vous laisse pas l'aider à ecarter le voile.

Vous vous lamentez et souffrez, et il passe son chemin. Le bonheur tient parfois a peu de chose.

Mais , quand tous deux reconnaissent, c'est un volcan de passion.

Le contact est parfois , immediat, surgit un sentiment soudain d'intimité, celui de connaitre la personne en profondeur, a un niveau inaccessible à la conscience.  Comme un parent proche on sait intuitivement quoi dire et comment  l'autre va reagir, et on eprouve un sentiment de securité et de confiance bien plus fort meme que celui acquis apres une longue frequentation.

Cette reconnaissance peut aussi s'operer de maniere subtile et lente ; une prise de conscience progressive a mesure que se dissipe le voile.

Tout le monde n'est pas pret a comprendre d'un seul coup. Le processus a son propre  rythme, et la patience est parfois  necessaire à celui qui s'est eveillé le premier.

La presence de son ame soeur peut se reveler grace à un regard, un reve, un souvenir,  une sensation.

 

Retour à l'accueil